Oranges et clémentines Toujours !…


3 novembre 2014

C’est la saison des oranges, clémentines non traités Toujours (saint charles international) …

Image de prévisualisation YouTube

www.orangestoujours.com

11 janvier 2010

Comment contrôler sa consommation de sel

Category: santé – Xavier Rosario – 4:18

Image de prévisualisation YouTube

30 novembre 2009

Les agrumes – oranges, clémentines, citrons, pamplemousse …

Category: Clémentines,info conso,Oranges,santé – Xavier Rosario – 8:13

Image de prévisualisation YouTube

9 novembre 2009

Hausse du tabac …

Category: info conso,santé – Xavier Rosario – 4:59

tabac

Le prix des cigarettes a augmenté de 6% , soit environ 30 centimes par paquet, conformément aux dispositions de l’arrêté publié samedi au Journal officiel, la première hausse depuis août 2007.

24 septembre 2009

Un jus de citron et ça repart ! …

Category: santé – Xavier Rosario – 6:24

Le citron selon wilkipedia :

 » Le citron est un agrume. C’est le fruit du citronnier. Le citronnier (Citrus limonum) est un arbuste de 5 à 10 m de haut, à feuilles persistantes.

Le fruit a une écorce lisse jaune éclatant. Sa chair est juteuse, très acide et riche en vitamine C. De l’écorce jaune on extrait une huile essentielle qui contient entre autres substances du limonène et du citral.

Les citrons doux sont les fruits d’un cultivar particulier et se consomment comme des oranges : Citrus limon (L.) …  »

D‘après une étude américaine réalisée par un professeur de Purdue University, aux Etats-Unis, ajouter un peu de jus de citron dans du thé vert « boosterait » les bienfaits de celui-ci sur la santé. En mélangeant thé vert et citron, les catéchines, des antioxydants présents dans le thé vert, seraient mieux absorbées par le corps.

L‘étude a consisté à observer les conséquences de l’ajout de vitamine C, ainsi que de jus de citron, à des boissons enrichies en catéchines, dans le cadre d’une digestion simulée en laboratoire. D’après les résultats, l’ajout de citron, mais également celui de vitamine C ont un « effet santé » sur le thé vert, déjà connu pour ses vertus. « 

Les catéchines du thé vert réduiraient le risque de cancer, de crise cardiaque et d’infarctus. Cependant, d’après Mario Ferruzzi, auteur de l’étude, « le problème est que les catéchines sont relativement instables dans un environnement tel que les intestins, et seuls 20% des quantités absorbées restent dans le corps humain après digestion ». C’est pourquoi les chercheurs veulent améliorer l’absorption de ces antioxydants. L’ajout de citron multiplierait par cinq la quantité de catéchines absorbée par le corps. Dans le cas de la vitamine C pure, l’absorption est multipliée par 13.

Si le citron est un allié du thé, on ne peut pas en dire autant du lait. D’après une étude publiée dans la revue médicale European Heart Journal en début d’année, ajouter un peu de lait dans son thé annihilerait les bénéfices de celui-ci sur le coeur. D’après les auteurs de cette étude américano-allemande, certaines protéines du lait, appelées « caséines », interagiraient avec le thé. Elles auraient pour effet de diminuer la teneur de celui-ci en catéchines, et auraient donc l’effet inverse de la vitamine C. « 

source : www.destination sante

3 mars 2009

vitamine C : pouvoir antioxidant contre le cancer …

Category: Divers,santé – Xavier Rosario – 11:46

6 février 2009

fruits : à assimiler vite par nos enfants !…

Category: santé – Xavier Rosario – 7:28

Image de prévisualisation YouTube

Une vidéo qui pourrait tout aussi bien servir à nos enfants …
En effet cela devient urgent, voir d’utilité publique : mettre en place une campagne de prévention culinaire.
Quand on voit que les premiers logo reconnus et assimilés par nos enfants sont , tenez vous bien : MC DONALD et COCA-COLA … il s’agirait de s’affoler un peu … je vous laisse imaginer les dégâts sur le long terme : il n’y a qu’à voir un échantillon aux USA ( problèmes d’obésité, surpoids, désordre alimentaire etc…).
Non je pense qu’il devient indispensable de montrer ce genre de vidéo dès la garderie afin de lutter contre l’influence de tous les messages subliminaux venus des industriels que l’on retrouve notament à la tv…
Allez courage « parents » , je sais ô combien il est difficile de faire avaler des haricots verts, des courgettes, aubergines à nos têtes blondes et ô combien il est facile de succomber aux appels subliminaux de maitre « Mc do » … Allez encore une fois courage et reprenons tous en coeur : UNE ORANGE … UNE CLEMENTINE

5 février 2009

AGRUMES : très bon pour le coeur …

Category: Oranges,santé – Xavier Rosario – 1:48

Je viens de lire un article par hasard sur les bienfaits de la consommation d’agrumes sur le coeur .

infos sur http://www.aufil.ulaval.ca/articles/des-agrumes-pour-coeur-307.html

29 janvier 2009

L’orange : propriétés et bénéfices …

Category: forme / santé,info conso,Oranges,santé – Xavier Rosario – 3:09

100 grs = 45 kcal ! … l’orange est donc un fruit peu calorique.

Les sucres apportent une énergie rapidement disponible par l’organisme.

Il est recommandé de consommer du jus d’orange tout les matins car il renferme tous les composants énérgétiques du fruits ( à consommer rapidemment  car les qualités organoleptiques de l’orange disparaissent au delà de 10 minutes ! ).

Lorange est un fruit qui contribue en partie à l’apport en vitamines et minéraux nécessaires à notre organisme.

Enfin, la peau de l’orange renferme de nombreuses substances odorantes qui sont employés dans l’industrie alimentaire, pharmaceutique et cosmétique.

7 octobre 2008

Les agrumes (oranges, clémentines, citrons et pamplemousse) … un allié de plus pour notre coeur

Category: Clémentines,info conso,Oranges,santé – Xavier Rosario – 10:03

 » les propriétés antioxydantes des fruits et des légumes, c’est bien, mais celles des agrumes, c’est peut-être mieux ! Voilà la conclusion que tirent des chercheurs du Département de médecine sociale et préventive de l’Université Laval et de l’Université McGill après avoir conduit une enquête épidémiologique chez plus de 1542 femmes de la région de Québec. Les résultats de cette étude est basée sur la consommation d’oranges,clémentines, citrons et autres pamplemousses .

À partir d’échantillons de sang des participantes et de leurs réponses à un questionnaire détaillé sur leurs habitudes alimentaires dans la dernière année, les chercheurs ont réparti les résultats selon la consommation de différents types de fruits et légumes. Les aliments ont été classés d’un point de vue botanique (famille des choux, des légumineuses, des agrumes, etc.) et ensuite, selon les antioxydants qu’ils contiennent (vitamine C, β-carotène ou lycopène).

Les scientifiques ont constaté, avec ce découpage, que les agrumes favorisaient de hautes concentrations sanguines d’une hormone, la IGF-1, et de faibles concentrations d’une deuxième protéine associée, la IGFBP-3. Selon les auteurs, il s’agit de la première étude signalant cette corrélation. Des études antérieures lient ces profils à une protection contre plusieurs maladies cardiovasculaires. L’apport alimentaire d’autres fruits et légumes n’a pas révélé de lien avec les marqueurs étudiés. Les auteurs de l’étude soulèvent que la vitamine C, l’antioxydant présent en grandes quantités dans les agrumes, porte possiblement la responsabilité de la variation de ces marqueurs.

Toutefois, si les agrumes remportent une manche contre les maladies du cœur, ils ne gagnent pas la partie. Comme toute étude épidémiologique, il s’agit d’une nouvelle piste de recherche qui demande un examen plus en profondeur. Il existe, entre autres, des études contradictoires qui associent parfois les mêmes marqueurs sanguins à des risques accrus d’apparition de certains cancers. ” Ce résultat est intéressant, mais il a besoin d’être confirmé par d’autres chercheurs avant qu’on y attache de l’importance. Cependant, il est déjà clair qu’il est préférable d’adopter une alimentation diversifiée incluant quotidiennement quelques portions de fruits et de légumes ”, explique Jacques Brisson, un des scientifiques impliqués. La combinaison de nouvelles études épidémiologiques, ainsi que de recherches in vitro pour expliquer le mécanisme d’action impliqué, s’avère nécessaire pour mieux comprendre les résultats divergents publiés à ce jour. »

source : agence science press