Oranges et clémentines Toujours !…


23 février 2010

Anecoop présente la clemensoon , la safor et la garbi ( nouvelles clémentines d’Espagne )

Category: Clémentines – Xavier Rosario – 2:56

anecoop

Lors d’une journée d’information qui a réunit plus d’une centaine de cadres et techniciens de ses coopératives, Anecoop a présenté des nouvelles variétés hybrides disponibles .

La nouvelle variété Clemensoon permettra  d’éviter les problèmes de surpoduction par sa venue précoce sur les marchés  fin Septembre-début Octobre.

Anecoop prévoit  pour démarrer 200.000 plants de Clemensoon, puis un million d’arbres en deux ou trois ans.

2 autres varietés ont été présentées :  Safor et Garbí, mandarines sans pépins tardives. La Safor serait disponible sur le marché en Février et Mars, la Garbí arriverait plus tard, fin-Mars et Avril.

Ainsi avec ces nouvelles variétés présentées, précoces et tardives qui vont étendre la saison de septembre à avril, les clémentines d’Espagne seraient présentes sur le marché presque toute une année à la place des 5 mois traditionnels.

source : agricultura.org

Les pommes en prévention d’alzeihmer ..

Category: forme / santé – Xavier Rosario – 2:46

jus de pomme

Consommer des pommes retarderait l’apparition de la maladie d’Alzheimer selon l’étude d’une équipe de chercheurs américains publiée dans le Journal of Alzheimer’s Disease.

Cette étude vient confirmer celle menée en 2004 à l’Université de New-York et portant sur la quercetine, un flavoïde contenu dans les pommes qui avec son pouvoir antioxydant, bloque l’action des radicaux libres et protége les neurones.  “Sur la base d’une portion, les pommes ont l’un des taux les plus élevés de quercetine en comparaison à d’autres fruits et légumes et pourraient être parmi les meilleurs aliments dans la prévention contre la maladie d’Alzheimer”.

L‘étude de Thomas B. Shea du Centre de neurobiologie cellulaire de l’Université du Massachusetts-Lowell  démontre que boire du jus de pomme a aidé les souris à être plus performantes que la normale dans les essais labyrinthe.

Shea et son équipe ont montré que les souris recevant l’équivalent humain de 2 verres de jus de pomme par jour pendant 1 mois ont produit moins d’un fragment de petite protéine, appelée « bêta-amyloïde » qui est responsable de la formation des plaques « séniles » que l’on trouve couramment dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

M. Shea a fait remarquer que  « Ces résultats fournissent des preuves supplémentaires reliant les facteurs de risque nutritionnel et suggèrent que la consommation régulière de jus de pomme peut non seulement aider à garder le cerveau performant, mais également être en mesure de retarder les principaux aspects de la maladie d’Alzheimer et d’augmenter les approches thérapeutiques ».